Nos transmissions pour les enfants

NOS TRANSMISSIONS POUR LES ENFANTS

Voici les grandes lignes de ce qui me semble important de communiquer progressivement aux jeunes enfants, afin qu'ils puissent acquérir leur autonomie pour y mettre toutes les chances de leur côté afin de bien débuter dans la vie.

- Le langage:
Dès leur naissance les enfants ont besoins qu'on leur parle. Cela les rassure, mais surtout, cela les familiarise avec notre langue. Donc à force de nous entendre répéter les mêmes mots, en fonction des mêmes gestuels, ils apprennent l'utilisation de ces mots.

- L’imitation :
Dès leur plus jeune âge, les enfants nous observent pour ensuite nous imiter.
Nous essayons de leur montrer les bons comportements, de leur faire suivre les "règles de vie élémentaires" et les limites simples à respecter,
Exemple : - Le respect : des personnes, des animaux et des choses (comme les jouets, les végétaux...), des décisions.
              - La politesse: savoir exprimer un "merci" ou un "s'il te plait"
              - Le pardon: pouvoir s'excuser.
              - La socialisation: dire "bonjour" et "au revoir"
              - L'attention: s'arrêter avant de traverser pour voir si la voie et libre, écouter une consigne simple.
              - La propreté: se laver les mains après chaque activité, avant les repas, mettre la main devant la bouche quand on tousse.

Bien sûr, tout ceci se fait progressivement, et selon l'âge de l'enfant.

- Toutes ces valeurs éducatives leurs sont expliqués, tous les jours afin de poser les limites nécessaires à leur épanouissement. Les enfants ont besoin d'être encadrer pour se sentir bien.

Quand il y a une dérive de comportement, l'enfant est alors stopper dans sa démarche, pris à part pour avoir une explication "droit dans les yeux", pour qu'il ne recommence pas. S'il tente à nouveau, nous recommençons l'explication et s'il recommence une troisième fois, il est mis à l'écart : c'est à dire "au coin". C'est une manière de le faire réfléchir à sa mauvaise action. Puis je lui explique à nouveau pourquoi il a été "au coin".

Il faut préférer "l'autorité ferme, dans une main de velours", c'est à dire savoir se faire écouter, sans donner de fessée. (Si l'on tape un enfant, il ne faudra pas le gronder quand il vous tapera vous ou ses camarades, c'est pour cela qu'il faut préférer les explications, et rester calme.)