Lettre aux Parents

Lettre aux parents

CHERS PARENTS

Vous avez choisi de mettre votre enfant chez une assistante maternelle. Il est essentiel de s’y préparer.

Quel que soit l’âge de votre enfant, il faut commencer par lui en parler, lui dire avec vos mots à vous, que vous allez travailler, que vous allez le confiez à Patti et Cindy, mais que vous reviendrez le chercher à la fin de la journée. Même s’il ne comprend pas encore les mots que vous utilisez, il saisira certainement le sens de votre intention.

Se séparer de son enfant n’est pas une situation facile ! Cela peut être angoissant, culpabilisant. C’est pourquoi il faut se préparer !…. Au départ, vous seuls connaissez votre enfant.

Prenez le temps d’expliquer à l’assistante maternelle les habitudes de votre enfant, son rythme de vie, ses goûts, ses activités préférées. Montrez lui comment vous faîtes avec lui, ainsi elle aura plus d’informations pour pouvoir prendre le relais.

Il faut prendre le temps de s’éloigner petit à petit les uns des autres. Un temps d’adaptation est indispensable avant tout accueil ! Cela doit se faire en plusieurs étapes.

Tout d’abord, vous allez rester un petit moment avec lui chez l’assistante maternelle, sans oublier de lui parler. Puis, à plusieurs reprises, vous allez le laisser chez l’assistante maternelle à différents moments de la journée.

Il est probable que vous vous sentiez inquiet, que vous vous posiez mille questions… savoir si votre enfant va bien, s’il n’a pas pleuré, s’il a bien dormi, si vous ne lui avez pas trop manqué, si l’assistante maternelle a su comprendre ses demandes….tout ceci est tout à fait normal. L’assistante maternelle sera là pour vous soutenir et vous rassurer.

Surtout ne niez pas ces difficultés, abordez la séparation avec sérénité et parlez en avec l’assistante maternelle et avec votre enfant.

Lorsque vous retrouverez votre enfant après une période de séparation, vous serez impatiente de le serrer dans vos bras, de lui faire des bisous, des câlins…Mais vous serez très étonnée de voir votre enfant ne pas manifester la même impatience,… le regard de votre enfant ne vous est pas tout de suite destiné… Vous aurez l’impression qu’il ne vous reconnaît pas ou qu’il vous fait sentir que l’avez laissé.

Il a simplement besoin d’un peu de temps pour vous retrouver, …ce n’est pas facile de se quitter, mais cela ne l’est pas non plus de se retrouver.

Il est fondamental d’échanger, et de communiquer avec l’assistante maternelle

Si le soir, vous retrouvez votre enfant agité, s’il court dans tous les sens, s’il cherche à vous montrer tout ce qu’il sait faire, tout ce qu’il a appris dans la journée, si vous n’arrivez pas à le canaliser,… c’est normal ! …Vous êtes là maintenant ! …Il vous a réservé ses manifestations intérieures….

Vous vous apercevrez que votre enfant fait des choses chez nous qu’il ne fait pas à la maison
A tous les niveaux :
- Il mange des épinards … (il les recrache à la maison)
- Il dort sans difficulté… (Chez vous, c’est toute une histoire)
- ...

Votre enfant est différent puisque la relation affective n’est pas la même ; l’enjeu relationnel entre vous et votre enfant et entre l’assistante maternelle et votre enfant n’est pas du tout la même. Votre enfant est plus "dur" avec vous parce que pour lui, vous êtes plus importante.

Ne prenez pas ombrage de ceci, mais essayez de vivre les tensions inévitables avec le plus de sérénités possible !
Voyez le bon coté des choses. Votre enfant est heureux chez Patti et Cindy…. Tout va bien, c'est le contraire qui serait franchement problématique.
Jouer son rôle de parent, ce qu'il y a d'unique, outre l'éducation quotidienne, c'est la responsabilité, l'amour et l'engagement à long terme. Un jour l'assistante maternelle se retire de sa vie (de son cœur), sa Maman et son Papa…. jamais.

Se séparer de son enfant : c’est lui permettre d’aller découvrir le monde, d’aller vers les autres. Pour cela, votre enfant a besoin de vous et de l’assistante maternelle pour trouver dans ce mode d’accueil, une sécurité affective et établir des relations de confiance avec son entourage. Rendre un enfant autonome et heureux de l'être doit être l’objectif commun.

×